L’Espagne au bord du gouffre (M.Fiorentino)

 

L’Espagne est en train de basculer. Il faut dire que la situation de l’Espagne est le reflet de l’absurdité des solutions de replâtrage des problèmes de la zone euro et des relations incestueuses entre les banques et les Etats.

Les banques demandent de l’aide à leurs États qui sont eux mêmes incapables de se financer.

Le cercle vicieux. Beaucoup de confusion et de craintes autour de la situation de l’Espagne
Hier pour la première fois depuis quelques semaines, on a presque oublié la Grèce, mais ce n’était pas pour de bonnes raisons.

L’Espagne devient la préoccupation majeure des marchés. Il faut dire que la situation de l’Espagne est pour le moins confuse et étonnante.

L’Espagne devient l’exemple même de l’absurdité du système actuel de réponse à la crise de l’Europe. On résume en deux mots. Le système bancaire espagnol est au bord de la faillite. Il a besoin d’être recapitalisé. La seule solution c’est une recapitalisation par l’Etat. Mais l’Etat n’a pas les moyens. Il n’a pas d’argent. Et l’Espagne demande donc indirectement de l’aide à l’Europe tout en déclarant qu’elle n’en a pas besoin. On est en plein délire.

Une des solutions imaginées par le gouvernement est de prêter de l’argent aux banques qui l’utiliseront pour acheter de la dette de l’état Espagnol
C’est peut être ça le cœur du problème de l’Europe aujourd’hui. L’Europe fonctionne avec un système de cavalerie, une vraie fuite en avant. Que propose l’Espagne ? Que l’Etat prête aux banques de l’argent que les banques reprêteront à l’Etat et ainsi de suite. Le vrai danger de la zone euro aujourd’hui c’est que les banques de chaque pays détiennent la dette de leur propre pays. Les banques Espagnoles sont bourrées de dettes espagnoles, les banques italiennes de dettes italiennes, et les banques Françaises ont acheté massivement depuis deux ou trois semaines de la dette Française. Et quand la dette de l’Etat dérape, les banques dérapent ce qui fait déraper les Etats. Un cercle vicieux.

L’Espagne va-t-elle devoir faire appel à l’Europe ?
L’Espagne va devoir faire comme l’Irlande, le Portugal ou la Grèce ? Elle va devoir faire se faire financer par l’Europe car avec des taux proches de 7%, elle n’a de fait, plus accès aux marchés financiers. Il va falloir une fois pour toutes que les pays de la zone euro se décident à arrêter de colmater les brèches après chaque sinistre, trop tard. Il va falloir envisager une solution de fond qui calme les marchés de dettes souveraines une fois pour toutes. Comme une intervention massive de la Banque Centrale Européenne.

Si ce n’est pas le cas, l’Espagne va tomber. Et derrière l’Espagne, il y a l’Italie. Et derrière l’Italie il y a la France.

http://www.monfinancier.com/finances/journal-de-monfinancier-c1/edito-r2/l-espagne-au-bord-du-gouffre-9906.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s