Publicités

3 réflexions sur “

  1. Un journal collector à garder pour les générations à venir ! On vit quelque chose d’historique, à la différence que pour certain l’histoire de la catastrophe annoncée suit son chemin, et que pour d’autre c’est l’horrible découverte.

  2. Ouais, bon c’est bien « les echos » ont juste 3 ans de retard sur Jovanovic et les autres. Cette « une » est juste pour dire aux bidochons moyens: regarder l’Or atteint des sommets, c’est trop cher pour vous alors continuer avec votre livret A à 2%!
    On vient soit disant de « sauver » la Grèce (comme il y a un an d’ailleurs!), ca veut juste dire qu’on se donne du temps, élections présidentielles obligent.
    Les pays de l’EU refuse de couper la corde grecque pour sauver le reste de la cordet…résulat nous tomberons tous dans le précipice.
    En attendant, tous les pays se voient obliger d’appliquer des mesures anti-sociables (la rigueur) avec perte de souveraineté et disparitions des services publics à la clef.
    Nous vivons l’Histoire, c’est certain.

    SB

  3. L’or a bondi de 500% en seulement dix ans et a récemment touché un nouveau plus haut à 1601 $ l’once. Corrigé de l’inflation, le prix de l’or était encore plus élevé en 1980 quand il a atteint près de 2000 $ en dollars d’aujourd’hui, suggérant que le rallye actuel pourrait aller encore plus loin. Cependant, les prix d’or peuvent aussi plonger de manière spectaculaire, comme ils l’on fait dans les années 1980. C’est ainsi qu’après toutes variations à la hausse comme à la baisse , le rendement réel de l’or sur le long terme est d’environ le même que les US T-Bill, mais avec une volatilité pour le gold beaucoup plus importante.

    source Bloomberg

    PLUS DE THE WOLF EN SUIVANT :

    La plupart du temps au cours de l’histoire récente , les monnaies mondiales ont été fixées au prix des métaux précieux comme l’or et l’argent et cela a seulement changé lorsque les autorités monétaires en ont pris la décision.

    Aux États-Unis, le prix nominal de l’or en dollar a très peu changé à travers le XIXe siècle: le prix de l’or était de 19 $ en 1800, a brièvement doublé pour atteindre 42 $ pendant la guerre civile américaine , et était de retour à 21 $ jusqu’à la Grande Dépression.

    En prenant en compte l’inflation, le prix réel de l’or (la ligne jaune dans le graphique) permet de mieux refléter la manière dont la valeur de l’or a changé au fil du temps. Par exemple, pendant la guerre civile US , l’or a bondi à plus de 1000 $ en dollars d’aujourd’hui. Il valait 650 $ sur le reste du siècle, a plongé en dessous de 250 $ au cours des années 1920, a bondi à nouveau pendant la Grande Dépression, pour ensuite redescendre jusqu’à environ 200 $ à la fin des années 1960. Lorsque l’étalon-or est tombé en disgrace dans les années 1970, les banques centrales ont été alors libres d’imprimer de l’argent autant qu’elles le voulait , conséquence de quoi l’inflation s’est accélérée à 2 chiffres au cours de la décennie 70. L ‘Or a ainsi grimpé à de nouveaux sommets jusqu’à ce que la Fed sous la férule de Paul Volker ait finalement mis un terme définitif à cette longue ère d’ argent facile. Avec une inflation à la baisse , les prix de l’or dans le monde sont retombés pendant la majeure partie des deux décennies 80 et 90.

    Une nouvelle ère d’argent facile et de crédit en folie est né dans les années 2000 lors de l’éclatement de la bulle technologique et lorsque les banques centrales du monde entier sur le modéle insufflé par Alan Greenspan ont réduit leurs taux d’intérêt de manière drastique. Aux États-Unis, la Fed a ainsi poussé les taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas et les a gardés ainsi jusqu’en 2004. Pendant ce temps, l’excès de liquidité ainsi déversé a créé les conditions pour la crise mondiale du crédit qui a éclaté en 2008. Une fois de plus en réaction la Fed avec cette fois Ben Bernanke à sa tète a été de réduire ses taux, mais cette fois à zéro, pour ensuite lancé deux séries de mesures d’assouplissement quantitatif.

    Après la prise en compte de l’inflation, le taux réel des fonds fédéraux a été ainsi négatif le plus souvent depuis 2001, et la période actuelle constitue une période soutenue de stimulation monétaire qui dépasse en puissance même celle des années 1970. Le rebond de l’or est à la mesure de ce déferlement.

    La flambée de l’or finira par avoir une fin. Et si l’histoire récente est un guide, le retournement devrait se faire après un changement clair dans la politique monétaire américaine c’est à dire un relèvement des taux , comme la Chine, la BCE, et d’autres banques centrales ont déjà commencé à le faire. Et le plongeon de l’or pourrait être alors dramatique: Pour revenir à sa moyenne long terme l’or doit perdre près de 70% de sa valeur en termes de dollars ajusté à l’inflation moyenne.

    Au fil du temps, les énormes fluctuations dans les prix de l’or ont tendance à s’annuler, laissant un rendement réel de seulement 1,2%. Et ce n’est pas par hasard que le rendement réel des bons du Trésor au cours des cinquante dernières années est également de 1,2%. L’Or brille lorsque les monnaies perdent de leur valeur, mais il perd son éclat sur une période très longue. L’histoire se répètera t elle ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s