Edito N°61 de Michael Debreda Rocha « La solidarité ou la mort »

Quand le ciel devient gris, il faut se replier et sauver ce qui peut être sauvé.

Tout ce qui est arrive, était fort prévisible.

Mais personne n’a voulu l’admettre et prendre les mesures nécessaires.

La suite ?

-Explosion du chômage
-Tension social et guerre civil.
-Dérapages violent au niveau des bourses et de la valeur des monnaies.

A nouveau, je lance un cri d’alarme et je vous demandes de faire extrêmement attention par rapport à vos biens immobiliers (Locataires ne sachant plus payer et acheteur potentiel n’ayant plus accès au crédit)

Il faut admettre la réalité des faits, nier et mettre la tête dans le sable, ne résoudra rien au contraire.

La question que je me pose, c’est que va t’il arriver aux millions d’Européens qui vont arriver à la retraite et attendent de commencer à profiter du système ?

Seront ils victimes d’une mystérieuse maladie ? D’une malheureuse canicule ?

Je ne sais pas, mais je sais que l’Europe ne pourra pas honorer ses promesses.

Alors, il vaut mieux envisager le pire du pire, afin de ne pas tomber de haut.

Mais qui veut entendre ça ? Personne.

En ce moment, il est encore possible d’acheter un bien immobilier dans un pays pauvre du sud (Pour 20 à 40.000 Euros)

Comme je l’ai dis plus haut, il faut sauver ce qui peut être sauver.

Pensez à vos vieux jours, à l’avenir de vos enfants, à votre épargne.

Pour les plus démunis d’entre vous, ce sera la solidarité ou la mort.

Colocation, partage, entraide, autonomie, modestie sont les maîtres mots.

Agissez librement, avant que les évènements à venir vous obliges à remettre tout en question.

C’est une question de vie ou de mort.

Publicités

6 réflexions sur “Edito N°61 de Michael Debreda Rocha « La solidarité ou la mort »

  1. préparons-nous au changements économiques dès maintenant, mais comment faire ? investir dans quoi si ce n’est l’immobilier ? L’or ? c’est déjà rudement cher ! Faut-il réapprendre à vivre en autonomie-solidarité sur la base des échanges de services au lieu d’utiliser l’argent papier ? achetons dès maintenant un terrain constructible alors , n’est-ce pas là une bonne idée ?

  2. Ce que je sais, c’est que dans les pays etrangers, plus personne veut du dollar, meme les money-changer disent que le dollar ne vaut plus rien…. Force est de constater, qu’ils aiment bien l’euro, mais pour cobien de temps encore (voir manif en Espagne, grece et referendum en Island). Sorry pour les fautes d’orthographes, ici a Kualalumpur, il n’y a que des claviers QUERTY (donc pas d’accents!)

  3. l’eclatement de la zone euro et de l’UE n’est qu’une question de temps. voyons aussi le retour des partis fascistes en Europe comme dans les annees 30 (FN gagnant au premier tour des presidentielles, partis nationalistes flamands et ecossais grands gagnants des elections), partis qui pronent la fermeture des frontieres, les tendances belliqueuses de l’UMP (guerre en lybie) etc

  4. Il faut relever que d’inciter à convertir de la monnaie fiduciaire en métal précieux ne fera qu’accélérer l’écroulement économique en cours. Cette recommandation n’est qu’un exutoire puisqu’elle ne résout absolument pas le problème de fond.

    Au mieux, elle permettra de résister plus longtemps à l’hyperinflation qui a de grande chance de survenir avec l’écroulement des monnaies.

    Ensuite, inciter à investir dans l’immobilier par ex dans les pays du Maghreb est aussi dangereux en période de troubles sociaux, voire de guerre.

    Dans le contexte actuel de banqueroute organisée et généralisée, la mise à l’index des musulmans opérés par les médias occidentaux n’est pas gratuite, (même si les véritables nations visées sont la Russie et la Chine) ! Elle ne sera pas sans réaction en retour …En cas de guerre civile ou de guerre tout cours, la reconnaissance d’un titre de propriété est vite oubliée.

    Jean Jaurés disait que la capitalisme attire la guerre comme le paratonnerre la foudre…A la fin de sa vie, il a mis toute son énergie pour fonder un mouvement pacifique pour lutter contre le déclenchement d’une guerre en Europe.
    10 ans avant 1914 Jaurés avait compris que les possédants européens s’activer pour mener une guerre sur ce territoire.
    Il faut s’intéresser aux cycles de Kondratief pour mieux comprendre le présent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s