2001-2009 : Le prix de l’or a plus que triplé et la production a baissé de 9,6% (Dr Thomas Chaize)

L’or, un métal rare

Depuis toujours, l’or est rare du fait de la pauvreté des mines d’or en précieux métal jaune. Malgré toutes les difficultés, la production mondiale d’or a réussi à augmenter depuis des siècles : elle est multipliée par 4 en 100 ans.

2001, l’année du sommet de production ?


Cependant depuis 2001, la miraculeuse croissance de la production mondiale d’or semble avoir atteint un sommet.

La hiérarchie mondiale des producteurs d’or est bouleversée par le déclin de la production sud-africaine et la hausse continue de la production d’or chinoise qui a débuté il y a plusieurs décennies.

L’or atteint des prix record
En 2009, le prix de l’once d’or était de 871 dollars l’once en moyenne contre 872 dollars l’once d’or en 2008. Ainsi 2008 et 2009 sont les deux meilleures années pour le prix de l’or depuis 150 ans. (2010 sera un cru probablement encore meilleur).

Après 9 ans de hausse du prix de l’or et deux années record, l’aboutissement est une petite hausse de la production d’or en 2009, changement de tendance ou une simple pause du déclin ?

Petit tour d’horizon…

I. Le pic mondial de la production d’or
Depuis 2003, j’attire l’attention sur le pic de production de l’or dans le monde en 2001.
En 2009 la production d’or a un peu augmenté mais n’est pas revenue à son niveau record de 2001 soit 2 600 tonnes d’or.

La production d’or est passée de 2 260 en 2008 à 2 350 tonnes en 2009 selon les estimations de l’USGS, ce qui fait une augmentation de 3,9% de la production mondiale d’or.

2009 : Un rebond dans une tendance baissière
En 2009, la production d’or a augmenté, mais cela n’inverse pas la tendance déclinante de la production d’or dans le monde.

L’année 2009 est exceptionnelle avec des prix élevés de l’once d’or, une stabilisation des coûts de production due à la crise et une hausse de la production des métaux industriels due à la hausse de la demande chinoise.

2001-2009 : Le prix de l’or a plus que triplé et la production a baissé de 9,6%
La production d’or de 2009 est 9,6% en dessous de son niveau record de 2001. Depuis 2001, le prix de l’once d’or, en moyenne annuelle, est passé de 271 dollars à 871 dollars, soit une hausse de 221%. Le prix de l’or a plus que triplé et la production a baissé de 9,6%.

Les plus optimistes penseront qu’il y a un décalage entre la hausse des prix et la hausse de production d’or. C’est possible, mais les précédentes grandes vagues de baisse de la production étaient plus courtes et avaient des causes conjoncturelles majeures : guerres mondiales et fin du Gold Standard (vente d’or massives des banques centrales). La Première Guerre mondiale a fait baisser la production d’or pendant 6 ans, la Seconde pendant 5 ans et la fin du Gold Standard pendant 5 ans.

Gold peak
Aujourd’hui, depuis 7 à 8 ans la production baisse, sans raisons officielles. Je vous en propose une : le pic de la production d’or dans le monde…

 

II. Les grands pays producteurs d’or
La Chine bat record sur record


Pour la troisième année consécutive, la Chine est le premier producteur mondial d’or.

Elle bat son précédent record, la production d’or chinoise est passée de 285 à 300 tonnes d’or de 2008 à 2009.

La production d’or chinoise a augmenté de 62% depuis 2001 alors que la production mondiale a baissé de 9,6% pendant la même période.

La Chine s’impose à la fois comme consommateur, et aussi là où on l’oublie souvent : comme producteur d’or.
La production australienne baisse depuis 12 ans


L’Australie est le second producteur d’or au monde avec 215 tonnes. Sa production est en baisse de 2,3% par rapport à 2008.
L’Australie passe de la quatrième place à la seconde car sa production baisse moins vite que celle de l’Afrique du Sud et des Etats-Unis.

La production d’or australienne baisse de façon continue depuis son record de 1998.
La production sud-africaine divisée par deux en 8 ans


L’Afrique du Sud a perdu sa place de numéro un de la production d’or en 2007. Aujourd’hui, elle tient le troisième rang mondial avec les Etats-Unis.

La production d’or sud-africaine est en dessous celle de 2008 (213 tonnes) avec 210 tonnes d’or produites. Elle a presque été divisée par deux depuis 2001 (402 tonnes d’or).

La baisse de production d’or sud-africaine de 2009, comme celle de 2008, peut être attribuée en partie aux problèmes de production électrique. Mais depuis 39 ans, la production d’or sud-africaine diminue du fait de l’épuisement de ses meilleurs gisements.

Les gisements d’or du Witwatersrand sont à la production d’or ce que Ghawar est à la production de pétrole. Son maximum de production d’or était atteint depuis presque 40 ans.

Aucun pays producteur d’or ne pourra jamais produire autant d’or que le Witwatersrand des années 1960.

La production américaine baisse depuis 12 ans


Les Etats-Unis sont en troisième position avec une production de 215 tonnes d’or, la même production que l’Afrique du Sud.

La production d’or des Etats-Unis baisse depuis son année record de 1998.

L’Etat du Nevada totalise les trois quarts de la production d’or des Etats-Unis.
L’outsider russe monte en puissance


Les mines d’or russes ont produit 185 tonnes d’or en 2009, soit une hausse de 5,1% par rapport à 2008 et de 21% par rapport à 2001.

L’année record de la production de l’Union soviétique est 1989 avec 304 tonnes.

Pour la Russie, 2009 avec 185 tonnes d’or est l’année record. Les trois premiers producteurs d’or russes produisent chaque année le tiers de l’or russe. La Russie garde, comme la Chine, un potentiel de croissance de sa production d’or.
Potentiel également au Pérou


Le Pérou a produit 180 tonnes d’or en 2009, plus de la moitié provient des deux provinces du nord du Pérou : Cajamarca et Libertad.

La production d’or du Pérou a augmenté de 30,4% depuis 2001 et de 0% depuis 2008. Mais la production d’or du Pérou reste 15,5% en dessous de son record de 2005 avec 208 tonnes d’or.
Canada : la production a baissé de 43% depuis 1991


Le Canada est Le pays de l’extraction minière, pas uniquement pour ces ressources abondantes mais aussi parce que la moitié des mines dans le monde sont cotées au Canada.

Il est important de préciser que le pays renferme les géologues et les techniciens miniers parmi les plus compétents au monde.

Malgré tout, la production d’or canadienne a baissé de 43% depuis 1991, de 30% depuis 2001 et augmenté de 5.2% depuis 2008.

Le Canada a produit 95 tonnes d’or l’année dernière.

Les deux principales provinces du Canada pour la production d’or sont l’Ontario et le Québec. La production d’or de ces deux provinces représente plus des trois quarts de la production d’or du Canada.

L’Indonésie est aussi un producteur d’or important, 100 tonnes d’or sont produites en 2009, soit une hausse de 66% par rapport à 2008 et une baisse de 23% par rapport à 2001.
En synthèse :


Parmi les 8 premiers producteurs d’or au monde, 6 sont en dessous de leur niveau de production d’or maximum alors que pourtant 2008 et 2009 étaient des années exceptionnelles en ce qui concerne le prix de l’or.

Ces pays ont vu leur production d’or baisser de 16% depuis 2001, elle baisse plus vite que l’ensemble de la production d’or mondiale (-9,6%).

Ces huit pays produisent presque les deux tiers de l’or dans le monde, voilà le problème…

 

III. Les petits pays producteurs d’or


Les petits pays producteurs d’or sont ceux qui n’appartiennent pas au groupe des huit premiers producteurs mondiaux d’or, leur production est en dessous de 100 tonnes d’or, soit 3,2 millions d’onces d’or.

Petits producteurs : Production stable


La production de ces petits pays producteur d’or est stable depuis 2001 contrairement à celle des grands pays producteurs qui est en baisse.

L’année 2009 est la première année de hausse notable, 6,5% par rapport à 2008 alors que les grands pays producteurs ont une production qui a augmenté de seulement 2,5%.

La même chose est arrivée en 2004. A la fin de l’année 2003 et au début de l’année 2004, c’est la période de la ruée vers l’or pour les compagnies d’exploration et les mines d’or. Tout le monde voulait investir dans une mine d’or, l’afflux de capitaux a abouti à une petite reprise temporaire de la production mondiale d’or en 2005.
Ils sont plus sensibles au cours de l’or


L’or est bien réparti à la surface de la terre (en petite quantité), heureusement les petits pays producteurs d’or sont nombreux pour compenser leur faible production, voici les plus importants : Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Ghana, Kazakhstan, Mali, Maroc, Mexique, Ouzbékistan, Papouasie, Philippines, Tanzanie…

La liste des petits pays producteurs d’or compte 90 pays. Ils ont au minimum une mine qui produit de l’or, mais ils produisent à peine plus de la moitié de la production des huit premiers pays producteurs d’or si on les réunit ensemble.

Leurs mines d’or étant plus pauvres en or, plus petites et plus disséminées que celles des grands pays, elles sont naturellement moins rentables. Leur production peut seulement de façon temporaire compenser la baisse des grands pays producteurs d’or.

La hausse du prix de l’once d’or a plus d’influence sur la production des petits pays producteurs d’or que sur les grands.
IV Les fondamentaux qui vont soutenir le cours de l’or


Qu’est-ce qui explique la hausse de la production d’or en 2009 ?

En 2009, la production d’or a un peu augmenté mais elle reste en dessous de son record de 2 600 tonnes en 2001. La hausse de la production de 2009 est due à plusieurs facteurs favorables :

1° deux années records pour le prix de l’once d’or ;
2° une stabilisation des coûts de production avec la crise et ;
3° une production record des métaux industriels. Les mines d’or polymétalliques produisent plusieurs métaux : or et cuivre, or et molybdène ou or, argent, zinc, cuivre et plomb.

Le cuivre, le plomb et l’argent ont une production record en 2009. Le zinc et le molybdène sont proches de leur record de production de 2008. Il existe aussi des mines d’or et d’uranium ou d’or, de cuivre, d’argent et d’uranium. La production d’uranium était à un niveau record en 2009.

Le niveau record de production de ses métaux a permis l’augmentation mécanique d’une partie de la production mondiale d’or.

Fini le bon vieux temps !


Les plus grands premiers pays producteurs d’or au monde ont connu leur première fièvre de l’or il y a plus d’un siècle : 1838 en Sibérie (Russie), 1848 en Californie (Etats-Unis), 1851 à New South Wales (Australie), 1886 dans le Witwatersrand (Afrique du Sud), 1896 dans le Klondike (Canada) ; le filon d’or est bien épuisé.

1. Le temps des pépites d’or de plusieurs kilogrammes et des paillettes d’or alluvionnaires est révolu, aujourd’hui c’est le temps des tonnes de minerai ou de roches pour quelques grammes d’or.

2. Les producteurs d’or historiques ont une production d’or qui faiblit de plus en plus chaque année. Une petite hausse ponctuelle de leur production d’or est possible, mais en aucun cas un renversement de tendance n’est envisageable.
Deux pays ont une situation particulière vis-à-vis de la production d’or :


La Russie et la Chine. Tous deux sont à leur maximum de production d’or en 2009. La Russie est à son niveau record depuis la chute du mur de Berlin, mais elle est en dessous des records de l’Union soviétique de 1955 et 1984.

Un déficit chronique, jusqu’ici comblé
Un déficit entre la production des mines d’or et la demande d’or dans le monde (bijoux, électroniques, dentistes, monnaies d’or et médailles, investissements) de plus de 1 000 tonnes d’or par an depuis plus de 20 ans est comblé par le recyclage et les ventes des banques centrales (les stocks).

La baisse de la production aura un impact sur le cours du métal
On imagine facilement dans cette situation de déficit chronique, les conséquences de la baisse inéluctable de la production des mines d’or sur le prix du lingot :

1°Nous avons vécu depuis 9 ans une lente baisse de la production d’or face à une forte hausse du prix de l’once d’or.

2°La production mondiale d’or a besoin d’un prix de l’or élevé pour maintenir son niveau production.

En 2009, avec des prix élevés de l’or, une stagnation des coûts et une augmentation de la production polymétallique de l’or, la production mondiale d’or a augmenté.

A horizon de 1 à 3 ans, il est possible que la production stagne voir augmente un peu si ces trois points restent favorables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s