Pourquoi recommander l’or quand il semble avoir atteint des sommets ?

Le prix de l’or accélère son ascension. L’once d’or a grimpé mercredi dernier jusqu’à 1254,73 dollars. Se rapprochant ainsi de son record historique enregistré en juin à 1265,30 dollars.

Selon Roland Duss, directeur de la Recherche à la banque Gonet & Cie, le succès de cette classe d’actifs s’explique par plusieurs facteurs qu’il décrit dans une analyse sectorielle publiée le 2 septembre. L’analyste ne fait pas partie de ceux qui dissertent sur une éventuelle bulle.

Depuis une année, certains experts évoquent la possibilité de l’explosion d’une bulle se formant sur le marché de l’or. Souscrivez-vous à cette analyse?

Non, car il n’y a jamais eu de bulle récente sur l’or, la seule ayant été observée au début des années 1980. Je n’aime pas trop ce terme de bulle que l’on emploie dès qu’un actif bat des records puis se dégonfle un peu.

Quels sont vos principaux arguments pour investir dans l’or?

Cette année, deux points importants sont à relever.

D’une part, la libéralisation du commerce en Chine avec la possibilité d’importer et d’exporter librement. Les Chinois font de la publicité pour acheter de l’or. De plus, ils ont découvert l’or blanc qui convient mieux à la couleur de leur peau. Et ils disposent de suffisamment de liquidités pour en acquérir. L’épargne des Chinois, sans la banque centrale, s’élève entre 4 à 5000 milliards de dollars.

Le second point est la méfiance par rapport aux monnaies scripturales. Les banques centrales des pays émergents ont préféré diversifier leur réserve de change. L’or est de ce point de vue un actif idéal car contrairement aux billets, il ne peut pas être dupliqué.

Le cours de l’or va-t-il donc continuer à monter et quand?

Je l’ai fixé à 1500 dollars l’once à fin 2012 mais je ne suis pas le seul. D’autres sont plus agressifs encore. Lorsqu’on se trouve dans un contexte de crise, disposer d’un actif réel que l’on ne peut pas dupliquer est très attrayant. D’autant plus à l’heure actuelle, où les taux d’intérêt sont négatifs ou proches de l’être.

Est-ce qu’il ne va pas retomber à un moment ou à un autre?

Les hedge funds ont vendu dans les secteurs où ils ont eu des gains, principalement dans l’or,  suite aux demandes de remboursement de leurs souscripteurs fin juin. Mais l’or présente un excellent support à 1150 dollars l’once. Les liquidités vont aller sur l’or.

Interview: Elise Jacqueson/ agefi sep10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s