Edito N°14 de Michael Debreda Rocha « Libérez vous ! »

Dans le vie, le prix à payer pour les mensonges est terrible.

Tout serait tellement plus simple, si on osait dire la vérité aux gens.

Dans un couple, si l’amour disparaît, il faudrait se le dire et se quitter en bon terme, car personne ne devrait vivre sans amour.

Nous ne sommes pas des bêtes !

Manger, dormir, payer un crédit hypothécaire, prendre des antidépresseurs et visiter son psy 2 fois par mois, C’est une vie ça ?

Pour être heureux, nous avons besoin de choses simple.

De l’amour, de la stabilité, de l’harmonie et des amis sincères.

Le reste, ça ne compte pas.

Je n’oublierais jamais cette ancienne connaissance, qui ne ne rêvait que d’une chose au saut du lit, rouler en Audi TT (en 1999).

Il me fascinait, car il en parlait comme étant la quête de « Saint-Graal », le but ultime de sa vie.

En 2003, il est venu manger à la maison, au volant d’une …..Audi TT, toute neuve.

Et pourtant, il était en dépression profonde, l’amour de sa vie l’avait quitté, car il travaillait trop pour payer son crédit voiture.

Il faut arrêter de suivre des « illusions » et croire que la « matière abstraite » peut remplacer des sentiments vrais, forts et pur.

Dans l’économie, c’est la même chose.

On à bombardé le cerveau des gens, avec des centaines de concepts complexes et abstraits.

Bons du trésor, obligations, Livret A, épargne assurance retraite, etc…….

Alors qu’au final, notre cœur et notre cerveau, n’aiment pas tout ça !

Nous aimons un beau bijoux, une belle œuvre d’art, une maison chaleureuse.

Nous devrions toujours placer notre argent, dans ce qu’on aime et ce dont on peut profiter dans notre vie réelle à long terme.

Mes pièces d’or (belles et lumineuses) sont dans mon coffre, mes tableaux sont à mon mur, ma maison je vis dedans, c’est du réel tout ça !

La différence avec l’Audi TT ?

Les pièces d’or, les tableaux, la maison ne sont pas périssables et ils montent de valeur avec le temps.

L’Audi TT và à la casse au bout de 10-15 ans et elle perd de sa valeur tous les jours.

Quand aux Livret A et aux Obligations, qui peut dire qu’il peut en profiter dans son quotidien ?

L’état à lobotomisé ses CONcitoyens, pour les pousser à s’éloigner de l’amour et se rapprocher de la « matière abstraite ».

Conclusion, tout le monde est divorcé, tout le monde picole ou prend du Prozac et tout le monde à un Livret A, épargne pension, etc….

Mission accomplie, les esclaves sont dans les enclos.

ALORS, LIBÉREZ VOUS !


Michael Debreda Rocha
« Pour eux, c’est une crise financière; Pour nous, c’est une crise de civilisation »
http://www.laboussole.be

Publicités

2 réflexions sur “Edito N°14 de Michael Debreda Rocha « Libérez vous ! »

  1. Je suis persuadé que cette prise de conscience aura lieu ; elle est déjà en marche
    ici ou là le ver est dans le fruit et certains esprits sentent déjà bien que rien n’est comme avant.
    après la prise de conscience, il y a une méthode à mettre en pratique
    personnellement je pratique et enseigne » la pleine conscience »
    car c’est bien de cela qu’il s’agit!
    au-delà des apparences et de l’agitation perpétuelle de ce monde malade,
    on peut retrouver le silence et la richesse de l’instant présent
    qui? mais moi, vous, tout le monde en fait!
    prendre contact avec sa respiration et déjà tout commence à se transformer sous nos yeux
    avec bienveillance
    Guillaume Rodolphe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s