Edito N°12 de Michael Debreda Rocha « Payer la facture et revenir à la réalité.. »

Comme prévu, l’euro et les indices boursiers Européens entament leur longue descente vers les abysses.

L’euro vient de passer sous les 1.30$ et l’or reste fermement autour des 1200$/once (repasse au-dessus des 30.000 euro/kilo).

La nouvelle du jour, c’est l’assassinat de Matt Simmons.

Je venais juste de publier son « cri d’alarme » sur le blog (Audio Mp3 anglais).
https://laboussole2012.wordpress.com/2010/07/31/energy-pearl-harbor-or-collapse-matthew-r-simmons-audio-mp3/

10 jours après ses incroyables révélations (sur la fuite de pétrole dans le Golfe du Mexique), voilà qu’il aurait été victime d’une crise cardiaque dans son bain !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthew_Simmons

Comme d’habitude, pour les médias, c’est un malheureux accident.

Ceci étant dit, on ma demandé d’être plus pédagogique dans mes explications sur le marché de l’or.

Je vais donc faire un rappel de base, pour mettre tout le monde à niveau.

1-Contrairement aux devises (dollar, euro), l’or (et les autres métaux) existent en quantité limité sur terre. Si on devait rassembler tout l’or produit depuis le début de l’humanité, on arriverait péniblement à remplir 1/3 d’une piscine olympique.

2-A l’époque, pour émettre de nouveaux billet de banque, on devait avoir la valeur équivalente en or dans ces coffres.Cette époque est révolue, depuis environ 50 ans. Nous vivons donc dans une économie virtuelle uniquement basé sur le crédit, les perspectives de croissance et la confiance.

3-Entre 1980 et 2001 (21 ans) nous sommes entrés dans une époque de déconnexion complète entre le monde de l’argent et la vie réelle des gens, des fortunes se sont construites sur la monté des bourses, elles mêmes financées par un marché du crédit très accommodant.

4-Durant cette période, tous les biens réels ont été délaissés, voire méprisés ! L’or à chuté sans arrêt durant ces 21 années.(Chute de 850$ à 250$/once)

5-Depuis le 11 septembre 2001, le monde à radicalement changé, les investisseurs sont devenus méfiants et ils n’acceptent plus d’acheter tout et n’importe quoi et surtout à n’importe quel prix !

Résultat, les bourses n’ont jamais remonté la pente, tous les indices actuels sont très largement inférieurs à leurs niveaux de 2001.

Les biens immobilier (artificiellement gonflé par les crédits bas) ont commencés à se dégonfler vers 2005-2006 (Et c’est pas fini)

6-Alors, si les bourses tournent en rond, si les taux d’intérêts bancaire sont proche du niveau zéro et si les maisons perdent de leur valeur, que faire de son argent ?

La réponse à cette question est simple.

Acheter des biens réels, du tangible, ce qu’on peut emporter avec soi.

Exemple :

Diamants, or, argent, objet d’art de valeur, bijoux, pierres précieuses.

Voilà pourquoi l’or est revenu dans le cœur des investisseurs, en passant de 6000 Euro/kilo en 2001 à 34.000 en juin 2010.

Combien de temps, tout ceci va durer ?

Chacun à son avis bien sûr, le mien est clair.

Le système est « cassé », on ne reverra plus jamais les niveaux de 2001, pour sauver l’emploi de leur peuple, tous les pays vont faire tourner la planche à billet jour et nuit et la dette va augmenter sans cesse, le dollar et l’euro seront de plus en plus méprisés et délaissés par le marché.

Et tout ceci terminera par une grande guerre, car une bête blessé va toujours essayé de donner un dernier « coup de griffe » avant de mourir.

Résultat ?

L’or va monter, les bourses vont jouer du yo-yo (pour rappel, les traders gagnent à la hausse comme à la baisse, contrairement aux petits épargnants qui eux achètent et garde leurs actions des années), les banques vont prêter de plus en plus difficilement de l’argent, par peur de ne pas être remboursé à cause des biens immobilier qui chutent de prix.

Au final, on aura deux gagnants dans cette histoire, les traders et les possesseurs d’or (ou de mines d’or).

Tous les autres, vont perdre de l’argent.

2001, à été le « bouquet final » d’un feu d’artifice, très spectaculaire, mais éphémère.

A présent, il est l’heure de payer la facture et de revenir à la réalité, car la fête est finie.


Michael Debreda Rocha
« Pour eux, c’est une crise financière; Pour nous, c’est une crise de civilisation »
http://www.laboussole.be

Publicités

4 réflexions sur “Edito N°12 de Michael Debreda Rocha « Payer la facture et revenir à la réalité.. »

  1. Oui il est possible de dater très précisément le début de cette fuite en avant : c’était le 15 août 1971.
    Le président Richard Nixon décide alors l’inconvertibilité du dollar par rapport à l’or…on connait la suite
    15/08/71 – 15/08/2010 : dans un an nous pourrons fêter 40 ans de dérives…

  2. Malheureusement, cette épargne « refuge » va être balayée par le retour de l’inflation. Si cette approche peut être justifié à TCT ( très court terme), et encore vu le rendement dérisoire, à MT/LT il faut s’attendre à une perte net « Kolosale ».
    Il en va de même avec les obligations, depuis trente ans le marché a maintenant mangé tout son pain blanc …

    Le sang et les larmes seront au rendez-vous chez les épargnants qui n’ont pas pris la mesure du changement radical d’époque qui s’annonce à grand pas. Il n’y aura pas de salut hors de l’or et de quelques autres actifs (certaines matières premières, dont le pétrole, …)

  3. Ne peut-on pas envisager un mélange assez destructeur de forces inflationnistes (matières premières) et déflationnistes (actions, immobilier,..)?
    La voie dorée du milieu est souvent celle qui finit par s’imposer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s